ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU VAL D'OISE
Page d'accueilPlan du siteContactsImprimer
Guide pratique des parents
Vign_mon_enfant-a-lecole-150x100_224211
Retrouvez des conseils pratiques et le détail des programmes scolaires pour accompagner votre enfant dans sa scolarité de la maternelle au C.M.2 à travers deux guides téléchargeables et feuilletables en ligne : Mon enfant à l'école maternelle et Mon enfant à l'école CP-CM2.
Bulletin Officiel E.N.
Vign_b.o.7-avril
Depuis 2008, le B.O. du ministère en charge de l'Éducation nationale est consultable uniquement sur le site du ministère. Cette démarche s'inscrit dans le plan gouvernemental de développement de l'administration électronique.
Circulaire de rentrée 2014
Vign_Classe

La circulaire de rentrée 2014 promeut une école exigeante et bienveillante

Les chantiers proposés, l'évaluation, les rythmes scolaires, l'orientation professionnelle, la refonte de l'éducation prioritaire, s'inscrivent tous dans une certaine continuité.

Du côté de l'exigence, la circulaire insiste beaucoup sur la formation civique des élèves. On n'aperçoit pas la dimension morale pourtant réintroduite par la loi de refondation.

Pour ce qui est de la bienveillance, on y voit mis en relief l'éducation à la santé. Il y a bien une ouverture intéressante sur les aspects de formation professionnelle, formation sociale, de climat scolaire et de regard à porter sur les élèves, mais face aux champs d'investigation à mener en la matière, cela semble un peu court !

Rien n'est dit au sujet du numérique comme élément d'accompagnement des élèves dans leurs apprentissages. Il n'apparaît qu'à la septième page dans le cadre de la formation et l'accompagnement des équipes.

Les grandes orientations de la circulaire

- CHANGER LES PRATIQUES DE L'ÉVALUATION

- REFONDRE LES PROGRAMMES

- COMBATTRE LES INÉGALITÉS SOCIALES ET TERRITORIALES

- GÉNÉRALISER LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

L'ÉCOLE MATERNELLE FAIT SA RENTRÉE
Vign_Illustration-comptines_1

Exercer une pédagogie spécifique à l’école maternelle, qui n’est ni une garderie, ni un petit CP.

Parmi les nouveautés : l’entrée en vigueur de nouveaux programmes pour l’école maternelle, qui doivent mieux prendre en compte le développement de l’enfant, en privilégiant des activités ludiques, et lutter plus efficacement contre les inégalités.

les nouveaux programmes de maternelle, qui ont fait l’an dernier l’objet d’une consultation des enseignants, entreront en vigueur cette année. Le cap fixé doit permettre de trouver un délicat équilibre entre l’épanouissement personnel de jeunes enfants et leur préparation à l’entrée en classe de CP. Avec, au passage, l’objectif affirmé de gommer les inégalités entre les élèves.

Les classes maternelles structurées en un cycle unique

Pour y parvenir, le Conseil supérieur des programmes (CSP), qui a rendu sa copie définitive en mars dernier, profite du fait que les trois années d’école maternelle forment désormais un cycle pédagogique unique, alors qu’avant 2013, la grande section était rattachée au CP et au CE1. Il distingue cinq domaines d’apprentissage, mettant en avant la « mobilisation du langage », les activités physiques et artistiques ou encore la structuration de la pensée des jeunes enfants.

Évaluation en maternelle 

Dans la même logique, le CSP a voulu repenser les méthodes d’évaluation. « Il y avait des dérives avec les programmes précédents, trop de pression sur les élèves qui aboutissait à la mise en difficulté de certains  », regrette Claire Krepper, secrétaire nationale SE-Unsa. Là, l’évaluation sera basée sur l’observation de l’enfant, fixée par rapport à une progression plutôt qu’une norme. » Autant d’évolutions vers ce que l’éducation nationale appelle une école maternelle «bienveillante» , qui doit « donner envie aux enfants ».

Nouveaux "programmes" 

Les nouvelles directives pour les enseignants sont également plus détaillées que les précédentes, notamment en mathématiques. Elles s’appliquent ainsi à différencier chaque connaissance, même la plus basique. « Un enfant peut savoir réciter les nombres jusqu’à 30, sans pour autant être capable de dénombrer une collection de 15 objets, ce qui nécessite une certaine organisation pour ne rien oublier » , souligne Claire Margolinas, chercheuse en didactique des mathématiques.

Les cinq axes des nouveaux programmes

• Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : l’accent est notamment mis sur la dimension orale, indispensable pour faciliter l’entrée dans la culture de l’écrit.

• Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique : le sport doit permettre de contribuer au développement moteur, sensoriel et affectif des enfants, mais aussi de développer leur sociabilisation et de « construire l’égalité entre filles et garçons ».

• Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques : l’école maternelle se veut une porte d’entrée vers les arts visuels, du son ou du spectacle vivant.

 

• Construire les premiers outils pour structurer sa pensée : les enfants découvrent les nombres et apprennent les quantités, les positionnements, les ordres de grandeur, ainsi que les formes. Ils appréhendent pour la première fois la géométrie et la mesure, qui seront enseignées à l’école élémentaire.

• Explorer le monde : les enseignants se concentrent sur l’apprentissage des dimensions spatiales et temporelles, ainsi que sur l’exploration des objets et de la matière.

LES NOUVELLES ZONES
Vign_Nouvelle_repartition_des_zones

Nouvelle répartition des zones de congés scolaires

Cliquez pour agrandir l'image

ACTUALITÉ DE L'ÉDUCATION NATIONALE
Vign_DES_CITOYEN
• Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire

La lutte contre le décrochage scolaire est une priorité nationale pour laquelle des objectifs ambitieux ont été fixés. Dès la rentrée 2014, le premier ministre et la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ont présenté les mesures du plan de lutte contre le décrochage scolaire autour de trois axes : la mobilisation de tous, le choix de la prévention, une nouvelle chance pour se qualifier...

• La FRANCE DANS PISA

pisa, pour programme international pour le suivi des acquis des élèves, est un programme placé sous l'égide de l'ocde, basé sur une évaluation triennale standardisée à grande échelle des savoirs et des savoir-faire acquis par les élèves de 15 anS.

En 2012, 510 000 élèves, dont 5 700 en France, ont été sélectionnés et évalués en fonction de critères de représentativité, et ce dans 65 pays.

La culture mathématique est l’aptitude d’un individu à raisonner en termes mathématiques et à utiliser des concepts, procédures, faits et outils mathématiques pour décrire, expliquer et prévoir des phénomènes. Le test PISA comporte trois dimensions : compréhension de l’écrit, culture mathématique et culture scientifique.Tous les trois ans, l’étude se focalise plus particulièrement sur l’une d’entre elles. En 2012, la culture mathématique était ainsi à l’honneur. Plutôt que la maîtrise d’un programme scolaire déterminé, ce test évalue l’aptitude des élèves à appliquer les connaissances acquises à l’école dans les situations de la vie courante. La France perd 5 places au classement PISA de la 13e à la 18e place sur 34.

DES ÉLÈVES FRANÇAIS PLUS ANXIEUX QUE LA MOYENNE DE L'OCDE

Le niveau d’anxiété par rapport aux maths des élèves français se situe au-dessus de la moyenne de l'OCDE. Particulièrement en cause, le sentiment d'être perdu face à un problème de maths est un problème pour 43% des élèves.

FAIRE ENTRER L'ÉCOLE DANS L'ÈRE DU NUMÉRIQUE

La loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’École de la République instaure un service public du numérique éducatif. Ce nouveau service public a pour mission d’organiser une offre de productions pédagogiques numériques à destination de l’ensemble de la communauté éducative. Il répond aux objectifs suivants :

  • inscrire le numérique dans les enseignements et développer des pratiques pédagogiques diversifiées
  • renforcer le plaisir d’apprendre et d’aller à l’École
  • réduire les inégalités sociales et territoriales
  • assurer la formation aux outils et ressources numériques, ainsi qu’une éducation renouvelée aux médias, à l’information et à l’usage responsable d’internet et des réseaux sociaux
  • permettre aux élèves de s’insérer dans la société en tant que citoyens et dans la vie professionnelle
  • favoriser l’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants
LES THÉMATIQUES DE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

La relation École/famille

La refondation de l'École ne pourra se faire sans les parents.

La prévention et la lutte contre l'illettrisme

Nouer une relation de confiance avec les parents permet de repérer plus rapidement les situations familiales d'illettrisme et d'échec scolaire.

La lutte contre les discriminations : focus sur l'égalité filles-garçons dans le système éducatif

Aujourd'hui, tous les métiers sont mixtes, nous gagnons tous à ce qu'il y ait des femmes et des hommes dans tous les métiers, avoir un métier dit masculin n'est pas une manière de renoncer à sa féminité !

L'absentéisme et la persévérance scolaire

Nous avons tout un travail de vocabulaire à mener. Pourquoi ne pas parler de persévérance scolaire, comme les anglo-saxons, plutôt que de décrochage scolaire ?

Le handicap

Changer les regards sur le handicap à l'École et donner les moyens de réussir à tous les enfants : cet objectif concerne au premier chef les élèves en situation de handicap, pour qui les voies vers une scolarisation ordinaire ne sont pas toujours simples .

L'innovation dans le système scolaire

L'innovation interroge les pratiques au sein de l'Éducation nationale, met en place des fonctionnements nouveaux capables de répondre aux défis de l'École d'aujourd'hui et de demain.

La vie lycéenne

La participation des lycéens dans la vie de leur établissement a 20 ans.

La santé

Un bon état de santé physique et psychique est la condition du bien-être et de la réussite à l'École.

La culture pour la réussite éducative

Un projet artistique réussi dans une classe, c'est l'ensemble de l'établissement qui en profite.

Téléphone : 01 34 17 33 36
Fax : 01 34 12 44 43